film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Gibraltar

Fiche     Critique    Acheter le DVD / BluRay

pub

Un peu de variété sur Strange-Movies avec Gibraltar, un long-métrage pas très strange mais français messieurs dames ! Réalisateur des films d’actions/policiers, Chrysalis et L’Assaut, Julien Leclercq attaque donc son troisième long-métrage à la demande du producteur Dimitri Rassam afin de porter en fiction l’histoire bien réelle de Marc Fievet, déjà contée dans le livre L’Aviseur. Un roman qu’il est déconseillé de lire avant de voir le film sous peine d’en gâcher la découverte, ou inversement.

 

 

La superbe introduction nous plonge directement dans le bain du territoire de Gibraltar, plate-forme mondiale du commerce maritime. Et qui dit commerce dit trafic, qui dit trafic dit argent, qui dit argent dit corruption, trahison et bien sur au milieu de tout ça, un bon père de famille qui se retrouve embourbé dans une galère dont il va être difficile de se sortir. Un père incarné ici par Gilles Lellouche, alias Marc Duval, qui a décidé il y a quelques temps de s’installer a Gibraltar avec sa femme et son tout jeune fils afin de prendre un nouveau départ. Ils ouvrent un bar, achètent un bateau, malheureusement l’argent ne suit pas et le couple rencontre beaucoup de difficultés à rembourser leurs dettes. C’est alors qu’un ami proche lui dégote un plan pour se faire de l’argent facile, une opportunité qu’il finira évidemment par regretter. Pour sortir sa famille du besoin, il va devoir effectuer des petites livraisons de stupéfiants pour le compte des douanes Françaises afin de coffrer les méchants dealers. Une situation en entraînant une autre, Marc Duval se retrouve rapidement dans un cercle vicieux au sein d’un grand groupe de narcotrafiquants, une situation qui le dépasse totalement.

 

 

Si Gilles Lellouche incarne avec passion son rôle de père prêt à tout pour protéger sa famille, on ne peut pas en dire autant de cette dite famille, ici représentée par sa femme et sa petite sœur. Le fait est que leur prestation d’actrice frôle par moment le ridicule, aidée par un rôle peu développé cantonné à des clichés un brin machistes de la femme au foyer soumise aux décisions de son mari. Le correspondant de Marc Duval aux douanes Françaises incarné par Tahar Rahim présente également une ambiguïté certaine entre mauvaise interprétation, personnalité complexe ou maladroitesse de l’écriture du rôle de ce jeune douanier lui-même victime du système. Notons néanmoins la très bonne prestation de Riccardo Scamarcio dans le rôle de Pasco Lanfredi, baron de la drogue.

 

 

Loin du film d’action, Gibraltar tient plus du thriller psychologique focalisé sur l’homme, l’homme face à la détresse, face à ses choix, sa solitude, quitte à négliger les protagonistes annexes. Situé vers la fin des années 80, on reconnaît la patte française avec une ambiance plutôt sombre et pesante, un mix subtil de lenteurs et de tensions jamais ennuyeuses, bien que le film approche les deux heures.

 

 

Malgré son manque d’originalité, on apprécie la réalisation et le rythme offrant une belle immersion dans l’épopée de cet homme désespéré. On se serait bien passé de quelques clichés un peu grotesques et des seconds rôles très basiques mais ne crachons pas dans la soupe, Gibraltar reste un bon film pour les amateurs du genre.

Auteur :

Critique vue 3387 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 83+14

Votre réponse :

korku 16-08-2014
Bon petit film et un Gilles lellouche excellent dans le rôle de l homme désespéré.

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction