film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Insaisissables 2

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Succès surprise au box-office, le premier Insaisissables était une vraie réussite, le récit sortant un peu de l’ordinaire. Avec 350 millions de dollars de recette, il n’en fallait pas plus aux studios pour programmer une suite. Louis Leterrier, réalisateur du premier film, laisse sa place à Jon M Chu derrière la caméra – G.I. Joe : Conspiration, Sexy Dance -. Leterrier reste malgré tout co-producteur, certainement pour garder la main sur son bébé.

 

 

Le point fort d’Insaisissables résidait dans son sujet principal : la magie. Il y a certes déjà de nombreux films traitant du sujet, cependant la thématique reste particulièrement fun. Les tours de magie version XXL étaient impressionnants et même si l'on peut se dire que les effets spéciaux exagéraient certainement un peu l’enchantement, cela restait très bluffant. Quand on sait que David Copperfield – le spécialiste mondial des tours démesurés – est co-producteur du film, le spectateur a quand même quelques raisons de croire que la prestidigitation est plus ou moins crédible dans ces métrages. Le réalisateur de ce second film a d’ailleurs tenu à ce que ses comédiens soient à l'aise dans leurs rôles : séminaire de magie pour tout le monde donc, et ce quelques semaines avant le début du tournage. Au programme : manipulation de cartes,  discours de magicien et gestuelle. L’histoire de ce Insaisissables 2 se passe un an après le premier : les quatre cavaliers, après leur oufissime et dernier show, se voient contraints à l’anonymat. Il faut dire que le FBI, Arthur Tressler – le milliardaire qu’ils ont légèrement dépouillé – et Thaddeus Bradley – l’expert magicien déchu – veulent tous la peau des héros. L'appel de la scène est cependant le plus fort, mais les choses ne vont pas se passer comme prévu.

 

 

Tout ce qui a fait le succès du premier film est présent : de la magie bien maitrisée et grandiose, du fun, des acteurs habités… Il y a même des petites nouveautés : plus de voyages, plus d’action et même plus de magiciens. Malgré tout ça, cet Insaisissables 2 a perdu la fraicheur, la spontanéité et aussi un peu la crédibilité du premier film. Les scénaristes ont certainement voulu en faire plus afin d'en mettre plein la vue aux spectateurs, mais pour le coup on s’y perd un peu. Tout est extrêmement tiré par les cheveux. Certains ressorts ne sont même pas expliqués à la fin du film, ce qui laisse un peu sur sa faim. De plus, même si certains se laisseront prendre au piège, les twists du récit sont visibles à quinze kilomètres et sont peu surprenants. Tout n’est pas à jeter cependant. Les illusions sont bien amenées et certaines scènes sont assez jouissives. Particulièrement la séquence où les protagonistes jouent à s’échanger une carte à la volée, très réussie – merci le séminaire de magie pré-tournage –.

 

 

Pour ce qui est du casting, les acteurs ont tous rempilé, à l’exception d’Isla Fisher – enceinte au moment du tournage – et Mélanie Laurent – qui n’avait pas vraiment de raison de revenir de toute façon –. Les trois cavaliers masculins restent donc les mêmes et c’est tant mieux : Jesse Eisenberg – le leader brillant mais un peu tête à claque –, Dave Franco – jeune premier très habile – et Woody Harrelson – impeccable mentaliste –. Ils sont rejoints par Lizzy Caplan qui apporte un peu de folie au quatuor. Mark Ruffalo, Michael Caine et Morgan Freeman complètent le casting d’origine et sont toujours aussi classes. Daniel Radcliff fait son apparition en s'opposant aux quatre cavaliers, et même si l'on a toujours du mal à oublier Harry Potter, il s’en sort plutôt bien dans son rôle de petit génie un peu timbré. Il y a malgré tout un hic dans ce casting : le fait d’avoir voulu « doubler » Woody Harrelson en lui faisant jouer son jumeau. Même si le talent de l’acteur n’est plus à prouver, le personnage est un peu bizarre et on a du mal à accrocher avec l’arc narratif des frères ennemis. Malgré cela, il est appréciable qu’Insaisissables 2 puisse compter sur ses acteurs pour camoufler les incohérences qui ponctuent le scénario.

 

 

Insaisissables 2 est un bon film de vacances : fun, assez grandiose, riche en action et rebondissements. La magie reste au centre du récit même si elle perd un peu en intensité par rapport au premier film, les tours sont toujours aussi réussis. Le spectateur se laisse prendre au jeu et cherchera certainement les « trucs » des prestidigitateurs. Malgré tout, ce second opus n’arrive pas à la cheville de son ainé et c’est fort dommage. Espérons que Louis Leterrier reviendra derrière la caméra pour le troisième film, déjà annoncé par le studio, et que le scénario de celui-ci sera moins alambiqué.

 

Auteur : FLORA

Critique vue 2076 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 73+6

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction