film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Iron Man 3

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Jon Favreau, réalisateur des deux premiers épisodes de la série Marvel la plus populaire au cinéma laisse la place à Shane Black pour clôturer la trilogie et entamer ce que Marvel appelle la Phase 2, autrement dit la nouvelle série de six long métrages basés sur la licence aujourd’hui détenue par Disney. On garde tout de même ce qui a fait son succès, à savoir des explosions à gogo, des technologies anachroniques et une petite dose d’humour pour alléger le tout. On mélange le tout bien fort et on sert un cocktail qui devrait satisfaire les fans les plus assoiffés de l’homme de fer le plus riche de la planète.

 

 

Après une fin en grand n’importe quoi dans Iron Man 2 aux airs de combats de méchas Japonais, les réalisateurs ont décidé cette fois-ci de pousser encore plus loin les effusions de poudre mais heureusement, le scénario aussi, du moins au début. Le script s'articule autour d'un réseau terroriste mené par un certain « mandarin » aux allures de Ben Laden, ce dernier voulant à tout prix la tête de Tony Stark, super héros aujourd’hui connu et adulé de tous - dans le film -. Il se permet même de « garer » son armure sur le trottoir et d'aller boire un pot au PMU du coin. A savoir qu’Iron Man 3 se déroule après The Avengers, dont on distinguera quelques références servant la blague du caméo. Face à ce Mandarin, Tony Stark ne va pas se défiler, et va même jusqu’à dévoiler via les médias en direct sa véritable adresse, ce qu’il regrettera rapidement une fois que ce dernier se ramènera avec ses potes et leurs hélicoptères lance-missiles. L’histoire va par la suite rapidement déchanter vers un classicisme certain et des clichés que l’on pourra qualifier de grotesques, même si des retournements inattendus dans la trame principale tiennent suffisamment en haleine pour faire passer la pilule. Deux bonnes heures au long desquelles on ne s’ennuiera pas une seconde.

 

 

Il est intéressant de voir le personnalité de Tony Stark évoluer tout au long du film, passant par des états d’angoisse extrêmes ou de doutes, toujours soutenue par une note d’humour parfois maladroite même dans les situations les plus extrêmes. Nous sommes devant un blockbuster tout de même. Côté super-héros, nous sommes servis. Les armures d’Iron Man pètent la classe et les méchants imposent puissance et challenge pour notre génie d’acier. Un génie oui, mais qui n’explique pas les technologies complètement improbables dont il dispose et qu’il créé lui-même. Le réalisateur se gardera bien de nous expliquer le pourquoi du comment, ce dernier préférant nous en mettre un maximum plein la vue. Il prendra néanmoins le temps de développer le personnage de Tony Stark qui évoluera psychologiquement tout au long du métrage, doutant et comprenant peu à peu ce qui est réellement important pour lui. Une orientation favorable à l’attachement du spectateur face à un héros à l’image de playboy insensible.

 

 

Techniquement c’est la grosse claque, et on sent dès le début que le budget du film est pharaonique. On peut également dire merci à nos amis Chinois de DMG Entertainement qui ont bien aidé à la production du film chargé en effets spéciaux. Plus terre à terre que le second opus, il nous offre tout de même de jolis rendus visuels au niveau des armures et des bad guys. Un bon équilibre et une bonne dose de bastons dynamiques et intelligentes, bien que caricaturalement trop chorégraphiées.

 

 

Bien plus convaincant qu’Iron Man 2, cette suite satisfera les amateurs de divertissements, en espérant qu’il soit le dernier afin de ne pas trop tirer sur la corde du succès. Robert Downey Jr. a d’ailleurs laissé entendre qu’il souhaitait délaisser ce rôle pour voguer à d’autres aventures. Iron Man 3 est en tout cas une réussite, imparfaite mais très correcte, et à le mérite de ne pas réitérer le massacre du second opus.

Auteur :

Critique vue 6476 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 81+43

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction