film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Jack le chasseur de géants

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Qui ne se souvient de ce conte fantastique qu’est Jack et le haricot magique ? Personne, mais en fait peu importe car ce n’est pas le sujet du jour. Bien que comportant quelques similitudes, c’est bien de Jack le tueur de géants dont il est question ici. On nous promet de l’épique, de l’amour, de la violence et des blagues avec « haricot » dedans. C’est distribué par Warner et c’est en 3D Gadget dans presque toutes les salles obscures de France.

 

 

 

Le jeune Jack est un garçon frustré, il rêve d’aventure et de poésie qu’il trouvent dans les livres. Malheureusement, il est pauvre, à perdu ses parents et vit seul avec son oncle pas très agréable à vivre. De l’autre côté, une belle princesse destinée à un riche conte rêve elle aussi d’aventure et n’hésite pas à fuir le château à la découverte du monde. Leur chemin finira alors par se croiser les entraînant dans une aventure qui va les lier à jamais. Jack se voit confier des haricots par un étrange moine. A priori rien de très palpitant jusque là, sauf que si ces haricots se trouvent être en contact d’eau, ils se mettent à pousser de façon gargantuesque, exponentielle, jusqu’aux cieux, donnant accès à une terre cachée par delà les nuages. Un nouveau monde peuplé de géants, bien décidés à se venger d’une vieille querelle avec les humains. Comme dans Mario, la princesse se fait évidemment enlever par les méchants et notre beau paysan va devoir prouver sa bravoure pour sauver la belle et mériter le bisou final.

 

 

Contrairement aux apparences, Jack le chasseur de géants n’est pas spécialement destiné aux plus jeunes. Bien qu’ayant un scénario très classique et manichéen inhérent au fait qu’il s’agisse d’un conte, le long métrage est construit intelligemment, il regorge de petites idées ingénieuses et surprenantes. Les scènes d’actions pulsent et les morts brutales ne manqueront pas. Les méchants sont vraiment méchants, sans pitié, ils n’hésiteront pas à user de stratagèmes malicieux pour se débarrasser de leurs opposants. Jack le chasseur de géants, c’est autant de personnes à la production qu’au casting, mais c’est du lourd, tout comme à la réalisation car il s’agit de Bryan Singer - Usual Suspect, X-Men, Walkyrie -. Côté acting, on retrouve dans le rôle principal de Jack le fringuant Nickolas Hoult, récemment à l’affiche de Warm Bodies. Il faut aimer son air de poupée Ken sans charisme mais il joue parfaitement le rôle du jeune benêt prêt à tout pour sauver la belle princesse. Princesse incarnée par Eleanor Tomlinson - L'illusionniste, Alice aux pays des merveilles -. Sans oublier Ian Mc Shane et Ewan Mac Gregor plus chevaleresque que jamais.

 

 

Mais le plus grand mérite revient aux géants, magnifiques techniquement, car sinon ils sont très laids, surtout le chef a deux têtes dont la seconde rappelant fortement Golum. Le numérique s’intègre parfaitement au réel et offre une grande crédibilité à l'ensemble. Concernant les points faibles du film, il est notable de citer les coiffures. Tout le monde semble en effet peigné par Jacques Dessange, ce qui peut sembler étrange aux temps du roi Arthur. Pour le coup on repassera sur la cohérence.

 

 

S’inspirant d’un Seigneur des Anneaux pour son côté épique, Jack le chasseur de géants est une vraie bonne surprise pour les amateurs du genre. Il y a bien longtemps qu’un film médieval / fantastique n’avait pas atteint ce niveau au cinéma. Malgré une crédibilité des acteurs douteuse, le film reste attachant, beau et plein de rebondissements. Un excellent divertissement.

Auteur :

Critique vue 6938 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 77+41

Votre réponse :

Tonton 24-03-2014
Entièrement d'accord pour le fun apporté par ce film sans autre prétention que celle de distraire, ce qu'il réussit haut la main grâce à un rythme soutenu et un humour qui lui donne une vraie touche de fraîcheur !

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction