film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Kingsman : Services Secrets

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Avec les très bons Kick-Ass et X-Men : Le Commencement, Matthew Vaughn s'est établi comme l'un des réalisateur les plus talentueux lorsqu'il s'agit de transposer sur grand écran des comics. En s'attaquant a Kingsman : Services Secrets, le cinéaste adopte une approche pop et violemment stylé qu'il met au service d'une histoire d'agents secrets britanniques au flegme si cher a nos amis d'outre-Manche. Le réalisateur a de ce fait su créer une attente particulière pour l'adaptation d’un comic-book jusqu'alors réservé aux initiés. Incluant un casting de haute volée - les géniaux Colin Firth et Samuel L. Jackson, Mark Strong et la légende Michael Caine -, le métrage se profile comme l'un des films les plus attendus de ce début d'année 2015.

 

 

Créée peu de temps après la première guerre mondiale, l'agence indépendante Kingsman rassemble l'élite des espions britanniques au service de l'humanité. Se distinguant par une classe inébranlable, les Kingsmans ne se livrent que peu, remplaçant leurs patronymes par ceux des chevaliers de la table ronde et autres contemporain du Roi Arthur. Ces derniers se spécialisent dans la résolution de crises dans la plus grande discrétion et partout autour du globe. Désireux de se racheter suite à la mort de son protégé lors d'une mission en Iran, Galahad - Colin Firth -  décide donc de sponsoriser le fils de celui-ci afin de le faire intégrer l'agence. Tout en surveillant l'entrainement du jeune Eggsy, il tâchera de venger la mort d'un de ses compagnons et de déjouer le plan machiavélique de l'infâme Richmond Valentine.

 

 

Jouant avec virtuosité sur l'opposition totale de style entre les archétypes du gentleman anglais Colin Firth et le côté gangsta-adolescent d'un Samuel L Jackson justifiant à lui seul l'obligation de voir le film en version originale, Matthew Vaughn nous livre ici un mix savamment dosé de film d'espion et d'actioner de haute-volée. Le film fusionne en effet la classe de Chapeau Melon et Bottes de Cuir, les gadgets d'un James Bond et les phases pétaradantes d'un Jason Bourne. Ajoutez-y un humour bien corsé allant des Monthy Pythons à Austin Powers et vous obtenez un film bourré des bonnes idées. On y retrouve bien la pâte de Vaughn, qui reste ici fidèle a l'ambiance sans concessions de Kick-Ass - dans lequel on retrouvait déjà Mark Strong - aussi bien dans les combats que dans la bande son. La réalisation ultra-dynamique multiplie d'ailleurs les scènes spectaculaires. Kingsman : Services Secrets propose notamment l'une des scènes de combat les plus jouissive de ces dernières années, la séquence fusionnant une dimension comique irrévérencieuse à une ultra-violence bien appuyée, le tout au son du légendaire « Free Bird » de Lynyrd Skynyrd. L'humour parfaitement dosée se joue des classiques du genre et se permet quelques petites piques à certains aux monuments cinématographiques qu'il parodie.

 

 

Le casting n'est pas parfait que sur le papier. On peut difficilement reprocher à Taron Egerton d'être un peu en retrait face aux monstres sacrés qui l'entourent tant il incarne à la perfection le petit escroc des bas fonds londonien. L'acteur parvient par ailleurs à rester crédible au fur et à mesure de l'évolution de son personnage. Dans un registre qu'on ne lui connaissait pas, Colin Firth campe à merveille l'espion d'élite pour qui la classe et les bonnes manières sont un leitmotiv. Des qualités qu'il ne manque pas de défendre lors de sa première rencontre avec son poulain. Face à eux, Samuel L. Jackson est parfait dans un rôle qui lui ressemble peu. Sans être aussi surprenant que dans Django Unchained, Jackson prouve encore une fois que son jeu d'acteur ne se limite pas au badass ou au vieux sage. Les caméos sont également nombreux et bien intégrés au film. On ne saurait toutefois trop conseiller d'aller découvrir le film en version originale tant l'accent anglais renforce l'immersion, de même que le caractère impulsif et immature de Valentine.

 

 

Bourré d'humour, à la fois violent et classe, Kingsman : Services Secrets fout un bon coup de pied au cul des espions trop sérieux ou bourrins et se positionne d'entrée comme un sérieux prétendant au titre de meilleur actionner de l'année. Une nouvelle fois, Vaughn nous livre un excellent métrage qui laissera un sourire aux spectateurs lorsque les lumières se rallumeront.

 

Auteur : BEGZ

Critique vue 4428 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 71-36

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction