film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique La Chute de Londres

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

La Chute de Londres fait suite à La Chute de la Maison Blanche, correct succès en salles lors de sa sortie. Le réalisateur du premier opus, Antoine Fuqua, a cédé sa place à cause de divergences sur le scénario et c'est donc Babak Najafi – sombre inconnu, réalisateur de quelques épisodes de la série Banshee – qui reprend le flambeau. Le budget a été relativement réhaussé pour ce deuxième film, l'action se déroulant dans de multiples lieux alors qu'elle était concentrée dans la Maison Blanche pour le premier opus. Logique. Que vaut donc réellement cette suite ?  

 

  

 

Après avoir survécu à l'attaque d'un commando Nord-Coréen sur le sol américain, l'agent Banning est revenu en grâce auprès du Président et a pu récupérer sa place de garde du corps personnel. Notez qu'il n'est pas nécessaire de réviser l'intrigue du premier film pour comprendre La Chute de Londres. C'est pratique. Le président et l'agent Banning sont donc comme cul et chemise désormais. Ce dernier est en train de fonder une famille, bref tout va bien dans le meilleur des mondes. Le président ordonne cependant une attaque de drone et fait sauter le mariage de la fille d'un très méchant trafiquant d'armes. Quelques temps après, le premier ministre anglais décède soudainement et tous les chefs d'Etat importants sont conviés aux funérailles à Londres. Vous voyez venir le traquenard ? Forcément, les choses vont partir en cacahuètes, ce qui va forcer notre super agent Banning à reprendre ces bonnes vieilles méthodes musclées pour mettre le Président en sécurité. Il faut être honnête, le spectateur ne risque pas un mal de crâne : le film est à classer dans la catégorie film popcorn pas prise de tête.

 

  

 

Maintenant, il faut quand même reconnaitre que les producteurs ont mis les petits plats dans les grands en matière d'explosions et effets visuels en tout genre. Il est toujours jouissif de voir péter des trucs et on peut dire que La Chute de Londres ne fait pas dans le détail. Pour tout ce qui est courses poursuites, mitraillages à tout va, déflagrations diverses et variées, le réalisateur n'y est pas allé de main morte. Et c'est efficace. S'il ne se base pas sur son scénario pour faire date, il faut que le spectateur en prenne plein les yeux et c'est le cas. Même si certaines scènes sont à la limite de la crédibilité – cf les rires du public –, c'est surement un parti pris assumé. Heureusement, le film bénéficie d'un casting pas dégueu et surtout de tous les acteurs du premier métrage, ce qui est assez appréciable pour la cohérence. On retrouve ainsi Gerard Butler en garde du corps, Aaron Eckhart en Président, Morgan Freeman a pris du galon et est devenu Vice-Président. Côté casting féminin, Radha Mitchell joue la femme de Butler et Angela Basset son boss. Freeman et Basset, toujours aussi classes à l'écran, permettent de poser un peu le métrage et contrebalancent intelligemment le jeu musclé de Butler.  

 

 

Sous couvert d'un film d'action burné, on sent tout de même que le réalisateur a souhaité faire passer quelques messages. C'est toutefois un peu maladroit et trop américano-centré pour que le spectateur adhère. Tout part d'une attaque de drone qui entraine la vengeance du trafiquant d'armes. Le trafiquant n'aurait pas tenté de tuer le président des USA si celui-ci n'avait pas attaqué, et le président n'aurait pas ordonné l'attaque si le trafiquant n'armait pas les terroristes du monde entier. Bref, qui est réellement coupable / victime ? Cela aurait pu être un angle intéressant si les dialogues n'étaient pas ponctués de phrases tellement patriotes qu'elles en sont risibles - « C'est nous les plus forts, c'est nous qu'on va gagner et vous nous battrez jamais » -. Au secours. Même  si le tout est assumé totalement comme pour le premier opus, cela gâchera sans doute le plaisir procuré par les scènes d'action. La Chute de Londres dérangera forcément certaines personnes puisqu’il fait aussi écho aux récents attentats de Paris.  

 

 

Complètement réac et patriote, La Chute de Londres est un film spectaculaire et typiquement 80's.Gerard Butler assure le show en garde du corps surentrainé et porte le métrage sur ces épaules. Il nous ferait presque oublier le scénario un peu bancal et les scènes peu réalistes.

 

Auteur : FLORA

Critique vue 4195 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 93+1

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction