film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique La Maison au Bout de la Rue

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Non, c’est certainement une grande déception pour tous, mais il ne s’agit pas là d’un hommage au remake de Wes Craven, La Dernière Maison sur la Gauche. Ni même à La Cabane Au Fond du Jardin de Laurent Gerra. Mais finalement, et fort heureusement en fait, on ne va pas trop se marrer devant La Maison au Bout de la Rue. Mark Tonderai, acteur devenu réalisateur, signe là son second long métrage au budget plus que raisonnable. Passé en rafale de vent au cinéma, le film devrait faire un peu plus parler de lui lors de sa sortie dans les bacs.

 

 

Avec un titre comme celui-ci, on peut facilement imaginer une partie du pitch de départ. Heureusement, ce dernier nous réserve tout de même quelques surprises. Les parents d’Elissa ayant divorcé, sa mère Sarah décide de déménager afin de se rapprocher de sa fille. Elle achète donc une maison de campagne à prix cassée, la raison étant que la demeure faisant face est réputée comme hantée suite au parricide commis quatre ans plus tôt. Il s’agira d’ailleurs de la scène d’introduction, la cadette de la famille devient hystérique et massacre père et mère. Seul survivant du crime, le frère, Ryan. Ce dernier ayant hérité de la maison décide donc d’y habiter et une relation commence alors à naître entre lui et Elissa à l’arrivée de cette dernière. Cela ne va pas se faire sans mal car le pauvre est devenu la cible des gens qui le considèrent tel un pestiféré.

 

 

Le rôle d’Elissa est interprété par Jennifer Lawrence - Hunger Games, X-Men : Le Commencement -, une bonne actrice que l’on apprécie ou non. Le fait est qu’elle remplie parfaitement le point numéro un à respecter dans un film d’horreur : mettre en scène une jolie étudiante blonde au décolté bien saillant. A savoir que La Maison au Bout de la Rue a été tourné avant les deux films cités précédemment, soit avant le succès rencontré par l’actrice. Ryan est quant à lui incarné par Max Thieriot que l’on a pu voir entre autres dans Jumper. Gueule d’ange à l’allure frêle et innocente, Ryan est un garçon meurtri par son passé. Il tente tout de même de faire face à la vie mais s’isole dans une grande solitude. Elissa et son caractère bien trempé ne restera pas insensible à la gentillesse et la détresse de Ryan. Il est peu utile de s’attarder sur les autres personnages, beaucoup moins développés que nos deux protagonistes principaux. Le film possède une bonne progression et un bon rythme, le scénario se développe de manière intéressante et inattendue, ce qui n’était pas gagné au vu de la première partie. On peut même entendre la douce voix de Jennifer Lawrence pousser la chansonnette accompagnée d’une guitare sèche...

 

 

Doté d’une réalisation correcte et d’une mise en scène intéressante, La Maison au Bout de la Rue souffre néanmoins de pas mal d’incohérences scénaristique et de quelques choix douteux. Le film se fend de multiples références à Ring en développant ici une nouvelle vision de la l’enfant possédé, bien que ces dernières soient parfois maladroites. La tournure scénaristique de l’ensemble sait néanmoins surprendre malgré quelques scories - volontaires ? - dignes d’un teenage movie. Il se dégage néanmoins une certaine profondeur dans le traitement des personnages bien que celle-ci soit très inégale.

 

 

La balance penche au final du côté positif pour le nouveau film de Mark Tonderai. Relevant plus du thriller psychologique que du film d’épouvante, La Maison au Bout de la Rue mérite le détour et fera passer un bon moment aux amateurs du genre qui recherchent un peu d’originalité dans le classicisme.

Auteur :

Critique vue 7558 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 94+45

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction