film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Les 4 Fantastiques

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Méconnus, voir mal aimés en France, en grande partie à cause de deux films ratés, les 4 Fantastiques sont pourtant parmis les membres fondateurs de la galaxie Marvel et revètent une importance capitale au sein de l'univers des super-héros de comics. A l'instar des X-Men, les droits liés à leurs adaptations cinématographiques appartiennent toujours à la Fox qui, pour les conserver, se devait de programmer un nouvel opus du quator sous peine de les voir retourner dans le giron de Marvel. Préférant gommer les échecs des précédents volets, la solution du reboot fut donc privilégiée et la réalisation du métrage fut confiée à Josh Trank, auteur du très bon Chronicle. Ce dernier signe là son premier blockbuster.
 
 
 
 
L'histoire se focalise sur le personnage central du quator : Reed Richards - incarné par Miles Teller, déjà vraiment fantastique dans Wiplash - passionné depuis son plus jeune âge par la téléportation. Il entraine son meilleur ami Ben dans ses tentatives d'y parvenir jusqu'à se faire repérer par la Fondation Baxter qui décide de le faire venir à New York en vue de parfaire leur propre appareil. Dès lors, Richards travaille de concert avec Susan et Johnny Storm, les enfants du dirigeant de la fondation, ainsi que Victor Van Doom, scientifique décrié et en rébellion contre la société. A eux quatre, ils vont parvenir à mettre en place un passage vers une autre dimension et un monde encore inexploré. Le film se concentre alors inexplicablement sur la réalisation du portail inter-dimensionnel plutôt que de mettre à profit ce prologue pour développer et étoffer les personnages, ainsi que la relation qui se développe au sein de l'équipe. C'est l'un des nombreux défauts du films : à aucun moment il n'est possible de s'attacher aux personnages, creux et sans relief. L'histoire en elle même ne passionne pas et est bourrée d'incohérences : entre le ridicule des motivations des explorateurs et l’absence complète de justifications concernant la transmission des pouvoirs aux uns et aux autres, le spectateur se retrouve perdu au sein d'un récit sans queue ni tête.
 
 
 
 
L'idée de présenter les origines des 4 Fantastiques de façon plus réaliste et sombre n'est pas mauvaise en soi, mais la réalisation et le montage plombent le tout en multipliant les ellipses et les mauvais raccords, signe d'un charcutage en règle comme l'a décrié le réalisateur. L'assimilation des pouvoirs ? Pas vue. L'évolution des personnages qui doivent apprendre à vivre avec leur condition ? Pas vue. La seconde partie du film se permet même de se focaliser sur... La construction d'un portail inter-dimensionnel. On grossit le trait mais au final, on à l'impression que les deux tiers du film nous montrent la même chose. Les acteurs, sans être particulièrement mauvais, ne peuvent pas donner de l'épaisseur à leurs personnages, car l'opportunité en est tous simplement absente. Il aurait probablement été plus judicieux de placer l'ellipse principale à un autre moment, en zappant la construction du second module pour nous détailler l'apprentissage des héros et son contexte, plutôt que de nous présenter directement  des héros maitrisant presque déjà leurs atouts. Le spectateur aurait au moins pu s'attacher suffisamment à eux pour s'inquiéter de leur devenir. Au lieu de quoi, la transparence du quator amène presque à espérer une issue tragique qui aurait au moins le mérite d'apporter un peu d'originalité dans un  film qui en manque cruellement. 
 
 
 
 
Quand enfin les prémices d'une bataille se laissent découvrir et que l'on commence à espérer une scène finale épique, le summum de platitude est atteint : le film jetant un vilain au look dégueulasse qui justifie presque sa volonté de détruire la terre par un « parce que » au sein d'une bataille de conclusion ridicule au schéma couru d'avance. Sans la moindre dose d'epicness à se mettre sous la  dent, on n'attend qu'une chose : voir arriver la fin du métrage, d'ailleurs particulièrement insipide dans ses ultimes instants. Rien ne vient sauver le film de la déroute, pas même des effets spéciaux pourtant de bonne facture. L'ennui prédomine et le montage donne l'impression que ce sont les rushs destinés à être coupés qui ont été greffés au résultat final. 
 
 
 
 
Moins d'une semaine après la sortie du film, un violent clash a débuté entre Trank et la Fox, le premier accusant les seconds d'avoir complètement dénaturé son film. Au vu de l'historique des films de super héros de la Fox, on serait tentés de lui accorder le bénéfice du doute. Toujours est il que Les 4 Fantastiques devront encore attendre longtemps avant de pouvoir redorer leur blason. Et il y a fort à parier que tant que la Fox ne réalisera des films que pour en conserver les droits, le résultat ne pourra être que piteux.   

Auteur : BEGZ

Critique vue 3490 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 56-31

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction