film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Manuel de survie à l'apocalypse zombie

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

La comédie horrifique reste un exercice particulièrement casse-gueule. Si le genre peut s’avérer occasionnellement payant – Shaun of the Dead –, tout candidat au mix fun’n’ gore se doit de maitriser les codes et références du bis old-school afin d’espérer toucher un public qui maitrise souvent ses classiques sur le bout des doigts. Exceptions faites de navetons populaires mais rapidement has-been – Scary Movie –, le genre se doit de trouver le juste équilibre entre humour décomplexé et hommage discret. Alors que le maitre Joe Dante s’est affranchi cette année d’une belle réussite dans le registre avec Burying the Ex, Christopher Landon se risque à son tour à proposer un énième film potache à base d’éternels zombies. Sans s’ériger en véritable pépite comique, son Manuel de survie à l’apocalypse zombie se profile comme un divertissement fendard.

 

 

Le nom de Christopher Landon n’est pas vraiment l’assurance d’un métrage original. Ni même de qualité. Scénariste phare de la contestable franchise Paranormal Activity, l’homme était passé derrière la caméra afin d’en shooter l’un des pires volets, le spin-off risible et inutile The Marked Ones. Le fils du mec qui jouait Charles Ingalls – véridique – se détache pourtant aujourd’hui de sa fâcheuse tendance à faire dans l’œuvre de commande en développant un concept qui, à défaut d’être véritablement novateur, s’avère hautement crétin. Manuel de survie à l’apocalypse zombie – traduction un brin incomplète du titre original, Scout’s Guide to the Zombie Apocalypse – s’articule autour d’une belle équipe de loosers immatures et puceaux réunis pour une soirée scoutisme dans les bois alors que survient une épidémie létale. De retour à la civilisation dans le milieu de la nuit afin de taper l’incruste dans une soirée branchée, les trois jeunes nazes ne tardent pas à constater que le monde ne tourne plus très rond. Ces derniers vont devoir s’associer à une serveuse bad-ass aux gros nichons afin de secourir les survivants. Et espérer gagner quelques points auprès des nanas du lycée. En route pour une grosse heure et demie de pur n’importe nawak.

 

 

Manuel de survie à l’apocalypse zombie est une énorme série B – voire Z – bien friquée car portée par la Paramount. Le résultat ne fait étonnamment preuve d’aucune concession et s’avère pleinement décomplexé. Nibards en veux-tu en voilà, explosions sanguinolentes, répliques débiles et transformations zombiesques cocasses à souhait composent le menu de ce défouloir délirant et furieusement rythmé. Landon s’en donne à ce titre à cœur joie en matière de débordements en tous genres en posant sur pellicules une jolie ribambelle de séquences inventives probablement rédigées sous l’emprise de stupéfiants efficaces. Le cinéaste fait notamment danser du Britney Spears à un zombie alcoolo, dissémine de ci et là des animaux mutants dignes d’un nanar du dimanche soir où capture une scène de cuni-zombie particulièrement cradasse. L’ensemble frôle parfois le mauvais goût, mais ne sombre jamais véritablement dans la vulgarité gratuite. Si ce gros manque de subtilité empêchera probablement ce Manuel de survie à l’apocalypse zombie de s’inscrire en classique, le film reste vraiment drôle et ne fait preuve d’aucun temps morts. Le final s’avère même complètement jouissif, Landon capturant un affrontement maousse à base de scouts aux armes uptadées à la sauce geeks et de zombacs indénombrables. Le tout à grands renforts de lasers et de musique boum-boum. Furieux.

 

 

Christopher Landon s’en sort plutôt bien à la barre du navire. Ce dernier affiche malgré tout une certaine tendance à rechercher à tout prix les effets de styles, certes parfois heureux – notamment lors du run final – mais occasionnellement franchement lourdauds. Certaines séquences bien bourrines pâtissent de ce fait de l’approche « djeunz » du réalisateur, qui lorgne à plusieurs reprises vers un montage épileptique assez fatigant. Les effets gores et maquillages bien dégueux sont par ailleurs réussis, malgré deux-trois CGI numériques pas franchement folichons. Côté casting, tout le monde se fend la poire et cela se ressent. La bande d’ados constituée autour du confirmé Tye Sheridan – le futur Cyclope de X-Men : Apocalypse – cartonne et insuffle une véritable dynamique à un métrage qui carbure à 200 à l’heure.

 

 

Manuel de survie à l’apocalypse zombie est une putain de bonne idiotie cinématographique. Gras mais jamais vraiment vulgos, le film compte un petit chapelet de bonnes trouvailles qui font mouche. Un parfait produit pour les soirées pizza-bières entre potes.

 

Auteur : BEN

Critique vue 5944 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 53-22

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction