film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Miss Meadows

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Même s’il a eu droit à une sortie ciné aux USA, il n’est pas certain que Miss Meadows bénéficie du même sort en France. Pas désagréable sur la forme, le film aurait surement mérité d’être plus barré ou plus approfondi sur le fond. Réalisé par Karen Leigh Hopkins - plus connue comme scénariste que réalisatrice - en seulement dix sept jours, Miss Meadows a néanmoins le mérite de faire tourner des acteurs en quête de renouveau.

 

 

 

Robe printanière, ruban assorti dans les cheveux, socquettes blanches et livre de poésie en main, Miss Meadows ne ressemble à personne. Elle fait des claquettes, dit bonjour aux oiseaux et le spectateur ne connaitra jamais son prénom. Vous l'aurez peut-être deviné, Miss Meadows vit dans un monde de bisounours et ressemble plus à une vieille princesse Disney perdue dans le monde moderne qu’à autre chose. Seulement Miss Meadows a un secret. Elle n’aime pas du tout qu’on la fasse chier et encore moins les méchants garçons. Donc le vieux pervers qui cherche à la faire monter de force dans sa voiture se prend une balle au bout de 3 minutes de film sans que cela ne fasse ciller la jeune femme - si ce n’est pour la tâche de sang sur sa robe -… Lancé comme ça, le film semble prometteur. Semble, seulement…

 

 

Toodleoo  - comprendront ceux qui verront le métrage -, pan pan, un mort : oui ça décolle bien et l'on se dit que ça va être un bon film, un peu à côté de la plaque, décalé comme il faut. Malheureusement la réalisatrice et scénariste Karen Leigh Hopkins ne va pas au bout de son histoire. Les trente premières minutes sont fraiches et mettent le spectateur complétement dans l’ambiance. On rente facilement dans l’univers de Miss Meadows, cette institutrice pour qui les valeurs les plus importantes sont le courage et la gentillesse. Seulement après ces trente minutes prometteuses, on se retrouve à tourner en rond. On s’attend à ce que ça aille plus loin, que ce soit plus sadique ou encore plus psychologiquement frappé. Du coup, on ne sait plus trop ce que l’on est en train de regarder : une mignonette histoire d’amour ou un film dérangé. Ça voulait surement lorgner du côté d'un The Voices, autrement plus barré mais c’est pas mal raté. Voir complétement.

 

 

Katie Holmes n’a rien fait d’extraordinaire depuis de nombreuses années. Il est certainement normal qu’elle cherche à se réinventer ou se faire remarquer, au choix. Sans être exceptionnelle, elle reste surprenante et convaincante dans son rôle de justicière aux bonnes manières. On croit au personnage, c’est le principal. Holmes est entourée par des acteurs habitués des seconds rôles comme James Badge Dale - vu dans World War Z, Iron Man 3 ou Lone Ranger - et Callan Mulvey - oui, le Drazic de Hartley Cœurs à Vif - qui se débrouille plutôt bien en psychopathe dans ce film et qui surtout se fait une place plutôt sympa à Hollywood depuis quelques années – Zero Dark Thirty, 300, Captain America et prochainement Batman v. Superman –. Sans être complétement ouf, le casting permet de tenir jusqu’à la fin du film et sauve un peu le tout.

 

 

Ambiance bucolique, pelouse verte, oiseaux qui chantent et meurtre de sang-froid, Miss Meadows avait tout pour plaire. Le pitch était vraiment tentant et forcément le spectateur n'attend qu’une seule chose, que ça parte en vrille. Malheureusement on s’ennuie ferme pendant une bonne partie du métrage. Heureusement le film est court. Les acteurs réussissent néanmoins à rendre un peu de couleurs à l’ensemble mais cela reste surtout conseillé lors d'un dimanche pluvieux. 

Auteur : FLORA

Critique vue 5439 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 79+34

Votre réponse :

Leaix 15-07-2015
je n'ai pas trouvé le film décevant du tout, bien au contraire il reste ouvert à un large publique et reste effectivement dans la lignée "barré" et macabre de the voices sans pour autant essayer d'en copier tout le style.
Avec un peu d'imagination une adaptation de suite serait sympathique. J'ai passé un bon moment et je recommande ce film. Katie Holmes quand as elle joue parfaitement la Marie poppins tueuse de criminels.

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction