film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Night Wolf

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Jonathan Glendening semble légèrement attiré par les loups-garous. En effet, inconnu au bataillon par chez nous, les deux derniers longs métrages du réalisateur ont pour thèmes les dites bêtes poilues. Un thème surexploité voire hasbeen. Attaquons nous tout de même au plus récent des deux, Night Wolf, dont le titre semble parler de lui-même.

 

 

 

La jeune et blonde Sarah Tyler à quitter sa campagne Anglaise pour tenter une carrière aux Etats-Unis d’Amérique. Après plusieurs mois d’absence dans le cercle familial, elle revient faire un petit coucou histoire de, sans but précis. Elle ne va pas être déçue car au sein de cette famille recomposée, son beau-père et ses demi-frères ne l’accueillent pas d’une manière très chaleureuse, la belle-famille semblant ne pas beaucoup apprécier sa mère qu’ils accusent d’adultère. Comme le stipule le titre, la quasi totalité du film se déroule de nuit. Dans la première partie, on découvre les personnages et leur maturité vacante tandis que la seconde partie s’occupe donc de les chasser dans leur propre demeure.

 

 

La première partie du film est consternante, un amas de clichés et de vulgarité dévoilant la vie dépravée d’une bande d’adolescents inintéressants. D’autant que le tout est totalement incompréhensible et on a vraiment du mal à déterminer les relations entre les différents personnages. Après cette première partie difficile, c’est encore la déception car la bête les pourchassant n’apparaît qu’à la troisième personne et semblerait-il que les loups-garous voient rouge sang, vous aurez au moins appris quelque chose. Les personnages réagissent tous de manières improbables et certains ne trouvent d’ailleurs rien de mieux à faire que de forniquer pendant que leurs potes se font bouffer, probablement l’envie d’une mort plus douce. Il faudra attendre la dernière partie du film pour apercevoir en partie l’homme garou, mais dire qu’il s’agit d’une nouvelle déception relèverait du radotage. Heureusement, on se rattrape en pouffant sur l’idiotie des protagonistes.

 

 

Côté réalisation, certains plans passent plutôt bien, le tout reste propre et fait le job, tandis que d’autres points respirent la facilité et placent directement le film au rang de série Z, comme exemple les lumières incohérentes dans la plupart des situations. La transformation tu loup-garou laisse perplexe et même si la fin rattrape un peu le film en dévoilant un semblant de scénario, elle ne suffira malheureusement pas à le rendre mémorable.

 

 

Night Wolf est un slasher comme on aimerait ne plus en voir. Si l’on ressent les efforts amenés au niveau du scénario et des personnages, le tout reste bâclé et peu crédible pour qui dispose d’un minimum d'exigence. A peine à conseiller aux fans du genre.

Auteur :

Critique vue 4598 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 56+39

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction