film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Scary Movie 5

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

La franchise Scary Movie semblait définitivement enterrée. Si le premier opus avait su s’imposer comme un teen-movie « partiellement » amusant au moment du renouveau slasher, la suite s’était rapidement vautrée dans le n’importe quoi le plus total. Alors que l’épisode initial s’appliquait à parodier avec plus ou moins de succès les films de genre en vogue à la fin des nineties, les derniers opus s’évertuaient pour leur part à détourner le moindre succès au box office, ne conservant que l’esprit puéril et déjanté de leur modèle dans une formule devenue rapidement indigeste. Débarqué sur le tard – sept années séparent Scary Movie 5 du quatrième volet –, le film de Malcolm D. Lee profite d’un terreau cinématographique qui aura pris le temps de se renouveler. Scary Movie 5 s’avère pourtant tout aussi minable que ses prédécesseurs.

 

 

Scary Movie appartient définitivement à une époque. La franchise avait certes su faire rire grassement une génération d’adolescents peu difficiles. Avec le recul et le poids des années, l’ensemble s’avère aujourd’hui d’une ringardise absolument navrante. Le principal problème reste que Scary Movie 5 ne fait preuve d’aucune volonté d’évolution, là ou des boutades cinématographiques comme Shaun of the Dead ont su détourner les codes pour se profiler comme des œuvres à la fois amusantes et respectueuses de l’intelligence de leur public. Le scénario est ici une nouvelle fois dressé comme un prétexte visant à enquiller le plus grand nombre de scènes détournées, Malcolm D. Lee ne s’attardant à aucun moment sur une quelconque cohérence. Passé outre une séquence d’ouverture qui ne déclenchera guère plus de quelques sourires nostalgiques, Scary Movie 5 s’articule plus ou moins sur un schéma mixant grossièrement Paranormal Activity au récent Mamá, « l’histoire » narrant les mésaventures d’un couple emménageant dans une maison hantée. Suivront pêle mêle des clins d’œil à des œuvres comme Black Swan, Inception, La Planète des Singes : Les Origines, Insidious ou encore Evil Dead 2013. Peinturluré à l’humour bas du plancher, le métrage imbrique ses séquences dans un bordel total complet, Scary Movie 5 ressemblant davantage à un assemblage anarchique de sketchs youtube qu’à un métrage digne de ce nom.

 

 

Respectant à la lettre le cahier des charges de la série, Malcolm D. Lee n’a vraisemblablement rien à foutre de son film, voire de sa réputation. Ce dernier cherche ici à compiler le plus rapidement possible de gags faisandés, mais parvient à livrer un métrage si foutraque qu’il en devient horriblement moribond. Scary Movie 5 ne fait absolument jamais mouche, l’ensemble s’avérant incroyablement bruyant, beauf et vulgaire. Tapant avec une insistante régularité sous la ceinture, Scary Movie 5 atteint au moins partiellement son but. Le film de Malcolm D. Lee est en effet plutôt casse-couilles, la courte durée du métrage et sa frénésie visuelle comme sonore n’empêchant pas les très nombreux bâillements qui égrènent inévitablement son visionnage. Aussi agaçant que stupide, le développement et les pseudo-rebondissements comiques de Scary Movie 5 tiennent plus de la torture que de la poilade régressive.

 

 

Côté technique, Malcolm D. Lee signe un téléfilm emballé sans aucune prétention ni sens de l’esthétique. Rien d’étonnant au vu de la filmographique absolument dégueulasse de son géniteur – Opération Funky, La Fièvre du Roller –, qui cachetonne ici en témoignant d’un « je m’en foutisme » dont il aurait bien tord de se priver. Même constat côté casting, qui rassemble inconnus hurlants comme des mongols et stars has-been dont la nullité à l’écran déclenche au moins quelques rires gênants. Lindsay Lohan, Heather Locklear, Charlie Sheen ou encore la tête à claque Jerry O'Connell pointent tour à tour pour une petite poignée de secondes qui leurs permettront peut-être d’éviter de faire l’aumône dans des publicités  ridicules au cours des prochaines semaines. Désolant.

 

 

Scary Movie 5 est un film de merde. Probablement l’un des pires dévoilés sur ce premier semestre 2013. Jamais drôle et d’une rare bêtise, le métrage de Malcolm D. Lee vient de nouveau prouver que le cinéma peut aussi être une affaire de branquignols qui se foutent de la gueule du monde en amassant une petite poignée de billets verts. Une honte.

 

Auteur :

Critique vue 5228 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 93+32

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction