film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Small Town Folk

Fiche     Critique    Acheter le DVD / BluRay

pub

Un peu plus de 5000 euros. Voilà à combien s’élève le budget de Small Town Folk, film britannique réalisé par Peter Stanley-Ward. Affiche réussie, synopsis plaisant, distribution en vidéo relativement conséquente étant donné le faible gabarit commercial du film, … On ne peut qu’être curieux de découvrir le rendu tant au premier abord cela ressemble à une oeuvre de fan qui pourrait rapidement faire oublier le manque de moyens. Hélas, la déception est au rendez-vous et Small Town Folk aurait du se contenter de son idée initiale de n’être qu’un court-métrage.

 

 

 

 

Si certains films de genre dont le budget semble anecdotique se permettent tout de même de briller par une inventivité folle, Small Town Folk est loin d’en avoir la prétention. Le film propose un postulat classique où un couple ainsi qu’une bande de jeunes se retrouvent sur le territoire, joliment nommé Grockelton, de joyeux psychopathes qui n’ont comme simple objectif que d’agrandir leur tableau de chasse. Fourre-tout et accumulant les références plus ou moins bien digérées allant du Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper au Délivrance de John Boorman, le film ne propose jamais une approche originale et se complait à nous resservir encore et encore un schéma des plus éculé. L’approche humoristique n’améliore en rien la chose puisque celle-ci, qui n’est hélas pas toujours volontaire, fini de ringardiser au maximum le film. Ainsi, l’ensemble des situations tombent à plat, le tout sonnant faussement ringard, à l’image du jeu des comédiens. Dommage car les premières minutes du film, bien que tout aussi calamiteuses que le reste du film sur un plan technique, semblaient proposer un concept un tant soit peu intéressant, laissant planer une aura fantastique pas forcément déplaisante.

 

 

Là où le film se perd complètement est certainement au niveau visuel. Le budget extrêmement serré et l’amateurisme du métrage ne justifient pas totalement cette laideur à l’écran, là où par exemple Bad Taste de Peter Jackson ou Evil Dead de Sam Raimi offraient un véritable cachet à leurs films, bricolés dans tous les sens. Ici le rendu est véritablement chaotique, les plans réels se substituant régulièrement à des images tournées sur fond vert et travaillées de manière approximative. Les contours sont flous, la lumière change d’un plan à l’autre, … Le film aurait certainement gagné à choisir entre plans réels ou effets numériques, l’aspect amateur du film aurait peut-être été mieux apprécié et évité de transformer le métrage en un festival de mauvais goût. Il est intéressant de savoir que, à l‘origine, le projet était de réaliser un court mais que étant donné les faibles sommes dépensées durant les premiers jours du tournage il fut décidé d’en faire un long métrage. On comprend donc mieux l’insuffisance du scénario qui mis à part sa bande de rednecks déjantés n’offre qu’une accumulation de pseudo-scènes de meurtres et de poursuites.

 

 

Les prestations des comédiens ne sont pas non plus de haute volée, entre le fiston barjo qui se limite à gesticuler sa langue dans tous les sens ou le demeuré à loucher et baver, auquel on ajoute le non-jeu du couple en détresse, rien ne semble vraiment préparé et démontre que l’amateurisme dans le cinéma de genre ne sert pas toujours la cause du film, à moins bien sur d’être un inconditionnel des nanars fauchés. On notera néanmoins le sympathique cameo de Warwik Davis (Willow, Harry Potter, Star Wars, …) qui apparaît brièvement lors de deux scènes. Malgré tous ces défauts, on ne peut reprocher à son réalisateur son manque d’investissement puisqu’il occupe un nombre impressionnant de postes, son amour du cinéma de genre se ressent évidemment mais ne suffit pas pour pondre d’un film maîtrisé et réussi. Small Town Folk est pourtant le genre de péloche que l’on aurait voulu aimer, mais son manque total d‘audace ne joue pas en sa faveur. Les scènes, plus soporifiques les une que les autres, s’enchaînent sans réel fil conducteur et finissent par créer un ennui profond. Au niveau de ses maigres qualités, le film offre des plans relativement bien cadrés ainsi que des clins d’oeil à Star Wars ou Indiana Jones qui peuvent faire sourire.

 

 

Small Town Folk est un film raté, se limitant à nous prouver la passion du cinéma de genre de son équipe, il ne parvient jamais à transformer l’essai. Dommage, puisqu’il s’agit exactement du genre de projet qui mérite d’être soutenu mais l’ensemble des défauts majeurs qu’il accumule ne permettent pas d’en faire une réussite, loin de là. En résulte l’impression d’avoir assisté à un « film de potes ». S’ils se sont certainement amusés à le tourner, il risque d’en être autrement pour le spectateur.

Auteur : NICO

Critique vue 5596 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 71-45

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction