film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique The Agent

Fiche     Critique    Acheter le DVD / BluRay

pub

Le réalisateur Sud Coréen Seung-wan Ryoo revient avec un nouveau film d’action, à l’image de The City of Violence, sorti en 2006. L’approche proposée sur The Agent est néanmoins différente, cette dernière conjuguant de nombreux protagonistes avec des moyens ambitieux pour un Direct to DVD. Un support vidéo d’ailleurs techniquement réussi, avec en prime un Making Of assez complet et des scènes coupées. The Berlin File - nom original du film - nous transpose non pas en Corée, mais dans la capitale Allemande.

 

 

L’agent Pyo Jong-Sung, incarné par Jung-Woo Ha - The Murderer, The Chaser -s’infiltre au cœur d’un réseau Russe de trafic d’armes. Bien que considéré dans le domaine comme le meilleur espion de son pays, la Corée du Nord, son opération ne se déroule pas comme prévu. Ce dernier se retrouve au cœur d’une poursuite face aux services secrets internationaux, et comme si cela ne suffisait pas, est accusé par son propre pays d’être un agent double, travaillant pour l’autre Corée, celle du Sud. On constate rapidement que les tensions géopolitiques entre plusieurs pays seront importantes, et constituent un enjeu dans ce film. Et pour cause, un espion Nord Coréen accusé de trahison pour l’ennemi du Sud, envoyé en Allemagne pour contrer des criminels Russes. On ajoute également la complicité d’hommes arabes, un agent de la CIA et on obtient un condensé de plein de nationalités. Mais d’un côté, ce n’est pas plus mal. Pourquoi ? Parce que c’est toujours mieux d’innover, et ça, le cinéma de Corée du Sud l’a très bien compris. Alors cette complexification des relations internationales ne devraient pas dissuader les amateurs d’action et de films Asiatiques en général, quand on connait les qualités de ces derniers.

 

 

La réalisation quant à elle est très propre et soignée. Parfois lisse, dans le sens calme, parfois explosive et intense. Les scènes de combat sont un vrai plus dans The Agent, grâce aux capacités techniques des acteurs Coréens. Tout va très vite et les mouvements sont parfaitement orchestrés. Du simple duel au corps au corps, à la fusillade entre une dizaine de gars, l’intensité est présente de la même façon, tout comme les films à gros budgets portés sur la chose - Expandables -. Mais avec, dans le cas présent, la cervelle en guise de bonus.

 

 

On trouve également dans The Agent des scènes plus calmes basées sur l’espionnage, et les poursuites. Une fois de plus, la réalisation est à la hauteur d’un métrage de ce calibre, car le visionnage n’est absolument pas ennuyeux, et parvient à témoigner d’un certain dynamisme sur la longueur. De plus, il reste intéressant de voir comment les relations entre la Corée du Nord et du Sud sont posées dans ce film. Le réalisateur Seung-Wan Ryoo doit savoir de quoi il parle, et ne tombe pas dans les clichés d’une image faussée qu’un Européen pourrait avoir vis-à-vis des Coréens. 

 

 

The Agent est un bon Direct to DVD, avec des scènes d’action bien montées. Le seul défaut minime qu’on peut lui trouver est son introduction confuse, complexité qui se résorbe par la suite. Et on peut même se mouiller en disant qu’il aurait fait aussi bien que certains films qui cartonnent box office. Le cinéma Coréen a encore de beaux jours devant lui et confirme qu’il fait rarement de faux pas. Pour notre plus grand bonheur.

Auteur : QUENTIN

Critique vue 4086 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 60-50

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction