film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique The Bunny Game

Fiche     Critique    Acheter le DVD / BluRay

pub

Le jeu du lapin. Dis comme ça, on pense à une oeuvre mignonnette, ou comique, qui ne se prend pas au sérieux quoi. Mais vous êtes ici en présence d’un jeu bien plus malsain et pas très rigolo. The Bunny Game est un métrage à classer non loin de votre étagère estampillée « snuff movies ». Même si ce genre de film n’est pas à mettre entre toutes les mains, remercions l’initiative d’Elephant Films qui distribue en France ce genre d’oeuvre hors du commun.

 

 

The Bunny Game, c’est l’histoire d’une fille de joie accro à la poudre magique qui rencontre un beau dimanche après-midi un vieux routier qui jouera avec elle au lapin et au chasseur à l’arrière de son camion. Voici le pitch du film. Malheureusement, c’est également le scénario complet. C’est sûrement la raison pour laquelle il aura fallu seulement deux semaines de tournage et aucun script. Mais il est également une expérience, un film vraiment à part. Rodleen Getsic, l’actrice incarnant, vivant le rôle de Bunny, a vraiment vécu ce genre de situation dans la vraie vie. Selon elle, ce film lui aurait servie en quelque sorte à faire le deuil de son passé. Telle une expérience, une performance, The Bunny Game est une quasi totale improvisation, tout est authentique, ce que Rodleen Getsic vit dans le film n’est pas truqué. Le camionneur est d’ailleurs un véritable camionneur que Adam Rehmeier, le réalisateur, a rencontré plusieurs années auparavant. Des détails qu’il est important de connaître avant la visualisation de cet ovni et qui renforce la gêne du spectateur.

 

 

Très loin d’un A Serbian Film ou d’un Grotesque, The Bunny Game n’est pas gore mais reste un torture porn. A vrai dire, les seul scènes pornographiques se trouvent avant la capture de Bunny avec notamment une introduction d’au moins trois minutes sur une fellation assez violente, une charmante mise en bouche dirons certains. Quand on sait qu’aucune scène du film n’est truquée, on se retrouve vraiment mal à l’aise face à ça. Notre charmant chauffeur préférera quant à lui jouer de caresse et de simulation d’assassinat, ce qui au final est encore plus malsain. Même s’il ne comporte pas d’effluves de sang, il reste psychologiquement insoutenable pour les âmes sensibles et encore plus pour la gente féminine, vous êtes prévenu.

 

 

Accompagnées tout du long de sonorités similaires à une onde électrique stridente, vos oreilles saigneront en abondance entre ces sons désagréables et les cris incessants de Bunny. Vos yeux ne seront pas en reste grâce à un montage parfois totalement épileptique bien que le film soit en noir et blanc. Ce qui est dommage car dans son ensemble le film est plutôt bien travaillé au niveau des plans et jeux de lumières. Une esthétique macabre gâchée par quelques choix douteux dans la réalisation.

 

 

On ressort l’esprit vide de The Bunny Game, frustré car l'ensemble reste dépourvu de scénario, de début, de fin, de dialogues. Inexpliqué et inexpliquable, The Bunny Game est un film sans intérêt et ennuyeux qui satisfera seulement les esprits dérangés amateur de torture malsaine qui pesteront tout de même sur une fin lamentable. Étrangement, il est difficile de dire clairement qu’il s’agit d’un mauvais film, car il renferme quelque chose d’indescriptible qui demandera réflexion, recul et ouverture d’esprit.

Auteur :

Critique vue 11178 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 83-35

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction