film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique The Man from Earth

Fiche     Critique    Acheter le DVD / BluRay

pub

The Man From Earth fait partie de ces films sortis de nulle part, au budget dérisoire mais à l’inventivité décuplée. Ainsi, sur le même schéma, apparaissent régulièrement des oeuvres méconnues, assez souvent dans le genre horrifique d‘ailleurs et dont l’exemple le plus connu reste certainement Le Projet Blair Witch. Se situant dans un autre registre, The Man From Earth, officie pourtant de la même manière en vous scotchant à votre fauteuil alors que vous ne vous y attendiez pas. Huit clos ne payant pas de mine à première augure, la surprise n’est que plus agréable tant l’originalité du script et son aspect extrêmement littéraire offre une réflexion passionnante.

 

 

 

Écrit il y a plusieurs années par Jerome Bixby, scénariste ayant notamment officié sur un épisode de La Quatrième Dimension, le film ne voit le jour qu’en 2008, soit dix ans après sa mort. Récupéré et mis en chantier par le réalisateur Richard Schenkman, le film propose un scénario des plus intrigant dans lequel un homme de 35 ans, John Oldman, convie plusieurs de ses amis dans son chalet afin de leur avouer qu’il a 14 000 ans et qu’il aurait traversé les siècles. En grande partie découvert auprès du grand public par le bouche à oreille circulant sur le net, le film est rapidement encensé alors que la majorité des personnes l’ayant vu l’ont téléchargé illégalement. Anecdote amusante car le réalisateur lui-même vante les bienfaits du piratage concernant son film, permettant une renommée bien méritée à celui-ci. Pour en revenir au film, on reste réellement intrigué par l’ampleur du scénario et sa richesse philosophique. Réalisé pour la modique somme de 200 000 dollars, en clair moins qu’un téléfilm mielleux du dimanche après-midi, The Man From Earth n’en demandait pas forcément davantage. Véritablement audacieux, le film parvient à passionner principalement par des dialogues intelligents et prenants, le tout sans intellectualiser son sujet de manière superficielle. Relayant divers faits historiques et religieux en les réinterprétant de manière originale, et à la crédibilité qui en découle, il bouscule de nombreux préceptes. Bien loin de métrages tel que Da Vinci Code qui traite de faits religieux de manière polémique, The Man From Earth risque tout de même de bouleverser les fervents croyants tant le discours qu’il porte offre une vision simplifiée et bien moins divine des événements.

 

 

L’un des autres point fort du film est de faire constamment appel à l’imagination étant donné que l‘histoire relatée par le personnage principal n‘est jamais représentée à l‘écran, aucun flashback ne s‘insinue dans le récit. Une discussion d’une heure trente, ainsi pourrait on décrire le film qui malgré cet aspect peu attrayant au premier abord reste un véritable film de science-fiction. Une science-fiction cérébrale et non démonstrative, ici pas d‘effets spéciaux ou de scènes décollant la rétine. Si l’aspect théâtral risque de ne pas remporter l’adhésion de tout le monde, ce choix semble pourtant le plus judicieux. Mis à part l’évidence du faible budget, ce parti pris permet d’éviter les intrigues ou personnages secondaires qui n’auraient fait que rendre moins haletant le récit. Dès les premières minutes la quasi-totalité des protagonistes sont donc présents à l’écran. De plus, l’unité de lieu reste la même durant la totalité du métrage, un simple chalet au milieu de nul part. Pour en revenir aux dialogues, il est intéressant de voir à quel point la caractérisation des personnages a ici toute son importance. Les répliques de chacun étant basé sur un échange constant, tel une course de relais. Ces personnages ont presque tous pour point commun, d’être professeurs à l’université et ce dans une discipline différente pour chacun. Les personnalités s’opposent, les domaines de prédilection de chacun d’entre eux étant au fur et à mesure mis à l’épreuve.

 

 

L’ensemble peut étrangement donner l’impression d’écouter un livre audio mais ce serait relégué de manière trop importante la réalisation qui même si elle reste somme toute très classique, colle toujours au ton du film et son montage ne faisant qu’accroître la cohérence du récit. Du point de vue des interprétations, l’ensemble sonne juste malgré une tendance à surjouer de la part de certains acteurs mais la structure du film y est aussi pour beaucoup. Entretenant un rythme lent et posé, The Man From Earth aborde des sujets tellement vastes que son adaptation sous la forme d’une mini-série aurait tout à fait pu être envisageable. Les différents personnages se retrouvent confrontés à des interrogations sur la personnalité de leur ami, sur le parcours de celui-ci, et il en de même pour le spectateur. Troublant, enclin à la réflexion, le film remet en question l’Histoire et offre des perspectives nouvelles, qui au delà de toute surenchère, reste étonnamment probantes. Là se situe certainement la force du film. Un tel schéma aurait pu être dangereux si le film avait tenté de développer des thèses réprimandables mais le film n’impose jamais de point de vue ou n’indique une morale, il ne fait que fabuler.

 

 

The Man From Earth prouve qu’avec des idées et une inventivité éloquente il n’est pas nécessaire d’être pourvu d’un budget pharaonique pour pondre d’un bon film, de Science Fiction qui plus est. Il sera intéressant de voir si la popularité du film va s’essouffler ou au contraire continuer de s’accroître comme elle le fait actuellement, certains n’hésitant pas à le classer directement comme l’un des plus grands film du genre. Wait and see.

Auteur : NICO

Critique vue 13858 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 82-13

Votre réponse :

Oldman 22-05-2013
A noter que le réalisateur du film "The man from Earth" l'a adapté en pièce de théâtre (le film s'y prête bien en raison d'une unité de lieu, unité de temps et unité d'action) et qu'une adaptation française se joue en mai et octobre 2013 au théâtre du Temps à Paris.

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction