film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique The Signal (2009)

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Et si c’était ça, le fameux bug de l’an 2000 qui n’a jamais eu lieu ? Une onde transmise par la télé, les portables et la radio, qui rend les gens fous, et les envahit d’une pulsion meurtrière. Telle est l’intrigue proposée par The Signal, petit Direct to DVD méconnu qui a la particularité d’être réalisé par trois personnes. Triple réalisation pour triple plaisir ? A voir...

 

 

 

La première partie nous présente Mya, élégante jeune femme, accompagnée de son amant. Soudain, la télé, coupable des premières péripéties, s’allume et affiche d’étranges couleurs gesticulantes ainsi qu’un son glauque et grave. Il s’avère en effet que ce mélange affecte le cerveau et rend les individus complètement tarés, quoique conscient de ce qu’ils font. Vous ne verrez aucun zombie dans The Signal, seulement des gens qui pensent qu’on leur veut du mal, et que la seule solution réside dans le meurtre d’autrui. C’est ainsi que Mya, après être repassée dans son appartement ravagé par un mari un peu trop jaloux, s’empresse de quitter la ville, tandis que ses habitants sont occupés à s’entretuer pour pas grand-chose. Cette première partie est sans doute la meilleure au niveau de l’esthétisme et de la tension mise en place. Du survival pur et dur comme dans le magnifique 28 Jours plus Tard, ou l’appréciable The Crazies.

 

 

Dans un deuxième temps, la caméra se focalise sur le mari, Lewis. Celui semble s’être remis de l’hystérie collective qui frappe la population, et tente de retrouver sa femme. S’en suit un huis clos dans lequel il fera la rencontre de quelques personnages farfelus, au domicile d’une femme enthousiaste de passer le réveillon entre amis, malgré la situation d’extrême violence qui l’entoure. Cette partie rappelle forcément l’humour décalé « Shaunofdeadesque ». Il sera d’ailleurs difficile pour certains de comprendre cette brusque dérive. On peut trouver cette section comique de mauvais goût, un peu comme une blague salace qui tombe comme un cheveu sur la soupe au milieu d’un repas familial. Le réalisateur a-t-il essayé d’être drôle ?

 

 

Et puis, le dénouement final ressemble davantage au premier tiers du film, plus sérieux et horrifique. Malheureusement, il souffre de longueurs et d’ambigüité. En visionnant les scènes, on se retrouve à halluciner en même temps que les personnages, qui savent de moins en moins qui ils sont, à qui ils peuvent faire confiance...

 

 

Un choix audacieux, en somme, pour un film particulier mais intéressant. The Signal parvient à attirer l’attention en oscillant entre  violence et humour noir, le tout mené par des acteurs plutôt corrects.

 

Auteur : QUENTIN

Critique vue 5890 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 51+20

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction