film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

Critique Wake Wood

Fiche     Critique    Bande annonce    Acheter le DVD / BluRay

pub

Passé totalement inaperçu dans nos contrées, principalement dû au fait que le film ne soit pas sortie en salles, Wake Wood mérite néanmoins l’attention des fans du genre. Il s’agit en effet d’une des dernières productions de la Hammer, qui a confié le bébé à un réalisateur peu expérimenté, David Keating.

 

 

 

Pas de fioritures avec Wake Wood. Exit donc le passage ennuyeux des prérequis destinés à l’attachement du spectateur aux personnages. Le film pose rapidement les bases avec une ambiance oppressante accompagnée de sonorités organiques pour nous entraîner sans tarder dans l’horreur, notamment avec la mort de la petite Alice dévorée par un chien enragé. Et comme chacun sait, lorsque l’on est un jeune couple et que l’on perd son unique enfant, on s’éloigne de tout pour aller se perdre dans un village tout pourri au fin fond d’on-ne-sait-où, peuplé de 23 habitants tous plus bizarres les uns que les autres. Patrick et Louise sont donc prêts à changer de vie, et ils ne vont pas être déçus. Louise est pharmacienne, elle officie probablement dans la seule pharmacie à 10 kilomètres aux environs. Patrick occupe lui la place du vétérinaire et tente de prendre soins de tous les animaux du village. Tout ça c’est bien sympa mais Louise ne supporte vraiment pas la perte de sa fille et désire quitter le village – oui encore --. Le maire du patelin viendra alors mettre son grain de sel et va leur proposer une offre pour le moins surprenante, à savoir la possibilité de faire revivre leur défunte Alice pour une durée de 3 jours, à condition que ces derniers restent au village. Le couple accepte. L’occasion pour le réalisateur de mettre en boite un rituel pour le moins étrange, très bien mis en scène et qui vous scotchera pour sûr à votre écran.

 

 

Mystères, pouvoirs occultes et savoirs anciens pour ce Wake Wood qui nous enferme dans un environnement intemporel et intimiste ou la vie et la mort sont toutes deux exploitées de manière banalisée. On pourra reprocher au film d’amener plusieurs situations sans trop d’explications, vous savez, comme un cheveu dans votre soupe alors que vous êtes chauve. On se laisse tout de même prendre dans la tourmente du couple dépité depuis la mort de leur fille, ces derniers acceptant sans grande réflexion de faire des choses moralement discutables. La sauvagerie gratuite du film peut choquer les âmes sensibles durant la première partie, les scènes se montrant sont assez crues. Les moins téméraires détourneront l’œil, plus particulièrement au cours de la séquence de la naissance d’un veau par césarienne…

 

 

Le film est très équilibré et parfaitement rythmé, on ne s’ennui pas une seconde et les acteurs font le job, notamment Alice qui se voudra par moment carrément dérangeante. Chose notable également, le traitement de l’image qui choque d’entrée pour un film sorti en 2011 et confère à l’ensemble un aspect vieillot. Ce dernier sera ressenti pour certains comme un effet de style, pour d’autres ce sera simplement laid. Tout comme certains plans, tantôt géniaux voire poétiques, tantôt vraiment douteux surtout dans le montage. Le tout reste néanmoins très cohérent et donne au film une aura toute particulière.

 

 

Au final, Wake Wood s’en sort bien et on termine le visionnage satisfait du travail fourni. Classique dans le fond mais maîtrisé dans la forme, le métrage de David Keating se présente comme un beau film de genre à savourer un dimanche soir au coin du feu. Veillez néanmoins à allumer les lumières une fois le générique passé...

Auteur :

Critique vue 4704 fois

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 83+24

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction