film d'horreur

rechercher un film d'horreur et fantastique

Rechercher par film :

 

Rechercher par acteur :

 

 

 

The Walking Dead - PC

Série TV - CD - Jeux vidéo - Livres - Dossiers

pub

Testé sur PC - Disponible également sur PS3 / XBOX360 / IOS
Edité et développé par Telltale Games

Du zombie, on en bouffe par kilotonnes depuis des années et ce, sur tous supports. Le jeu vidéo n'échappe pas à la mode, notamment depuis la grande claque Left 4 Dead. Pourtant, si une série a bien su tirer son épingle de cette myriade de divertissements numériques et s’est adaptée à tous les formats, c’est bien The Walking Dead. A l’origine de la licence, les comics, carton mondial. S’en suit rapidement la série qui cartonne à sont tour sur le petit écran. Grâce à un fin mélange de point & click, de scénario interactif et surtout sortant des sentiers battus des habituels massacres gratuits, le trio est désormais complet avec le jeu vidéo du même nom, qui n’a pas à rougir face à ses congénères.

 

 

Si la série reprend – avec quelques écarts –  le scénario et les personnages des comics, Telltale Games à eu l’intelligence d’opter pour une toute nouvelle histoire. Seule la base est gardée, à savoir une contamination mondiale ramenant les morts à la vie. The Walking Dead ne pose néanmoins pas la question du pourquoi du comment de cette épidémie. Il se concentre sur les survivants, plus particulièrement les relations qui vont se créer entre eux et comment ces dernières vont évoluer au fur et à mesure des rencontres et des situations. Autre différence avec les comics et la série, le scénario se focalise essentiellement sur deux personnages, à savoir Lee, que le joueur incarne, et Clementine, petite fille d’à peine une dizaine d’années à la recherche de ses parents disparus. Le passé de Lee semble obscur, en effet, dans la première scène du jeu, il se retrouve menotté à l’arrière d’une voiture de police direction prison. Un voyage interrompu par un « walker » passant par là et faisant dévier la voiture qui se retrouvera dans le fossé. L’officier n’en sortira pas vivant et Lee se retrouvera rapidement face à la brutalité de ce nouveau monde. Cherchant de l’aide, Lee tombe sur la maison de Clémentine, qu’il prendra dès lors sous son aile. Une relation très forte se créera alors au fil de l’aventure entre ses deux personnages, qui devront tous deux commettre et voir des choses horribles. Loin d’être manichéennes, certaines situations n’apporteront aucun bon résultat. Quoi que vous choisissiez, vous devrez faire avec vos compagnons, parfois avoir des préférences, voire même le choix de vie ou de mort sur certains d’entre eux.

 

 

A l’instar d’Heavy Rain, The Walking Dead pourrait ne pas être considéré comme un jeu vidéo à part entière de par son gameplay, relativement simple, voire inexistant. Si l’on pouvait reprocher à Heavy Rain une exploitation des QTE – Quick Time Event – que certains ont jugé exagérés car servant aux interactions les plus basiques, on reprochera à The Walking Dead une sous-exploitation de ces dernières, donnant cette impression d’avoir peu de contrôle physique sur son personnage. A la manière d’un point & click, le joueur doit simplement se déplacer avec les touches directionnelles et cliquer sur des éléments interactifs à l’écran déclenchant des actions du personnage – qui sera toujours Lee – la plupart du temps très basiques, comme ramasser un objet ou ouvrir une porte. Contrairement à un point & click classique, les puzzles sont rares et extrêmement limités. L’accent n’est donc pas mis sur la profondeur de la jouabilité, mais bien dans l’histoire, et plus précisément ce que vous en faîtes. Car c’est la là pierre angulaire du jeu, son scénario interactif. Tout au long du jeu, vous devrez donc choisir parmi plusieurs possibilités lors des dialogues avec parfois des résultats carrément opposés et des choix qui demandent souvent réflexion. Mais tout ça ne serait pas bien passionnant si vous n’aviez pas environ 5 secondes pour étudier les différentes possibilités et faire ce qui vous semble juste ! On se retrouve donc souvent en état de stress devant son écran ne sachant quoi répondre et voyant la jauge de temps défiler à toute vitesse. Sur ce point, avertissons les non anglophobes car le jeu est entièrement en Anglais.

 

 

L’aspect visuel peut quant à lui rebuter à première vue : animation rigide ou peu de finesse dans les textures. Le jeu se rattrape avec un doublage parfaitement réussi et des expressions de visages très parlantes. Le style comics paraît au fur et à mesure finalement le plus adapté et l’on jugera que Telltale Games à encore une fois opté pour la bonne approche. Commercialisé sous forme épisodique et vendu à petit prix – 25 euros pour les cinq épisodes –, comptez environ 8h pour boucler l’aventure, et croyez-le, vous en redemanderez.

 

 

Même si les choix n’ont pas énormément d’impact sur le final, qu’importe, ils en ont sur l’instant et c’est de toute cette expérience dont vous vous souviendrez, son cheminement et les choix difficiles que vous avez dû faire. The Walking Dead vous mettra face à vous-même, devant faire des choix que vous n’auriez jamais pensé prendre. Vous risquez de vous surprendre et de découvrir de nouvelle facette de votre personnalité. Rarement un jeu n’aura plongé le joueur dans une histoire aussi forte et prenante. Si vous cherchez de quoi étancher votre soif de sang en tranchant dans le vif une armée de morts-vivant, passez votre chemin, mais vous raterez une belle et grande aventure interactive, profonde et humaine.

Auteur : ALADORE

Pseudo
Commentaire

Sécurité

Combien font : 85-25

Votre réponse :

 

15 films au hasard

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique John Dies at the End

Critique 31

Critique Urge

Critique Dans le noir

Critique The Darkness

Critique Blood Father

dernières critiques de films d'horreur et fantastique


Critique Penny Dreadful (série)

Critique Superman - Intégrale des cartoons Max Fleisher (série)

Critique Le Top / Flop 2015 de la Rédaction